ABONNEZ-VOUS

Étude mind RH – Les grands groupes français n’ont pas réduit le droit au télétravail depuis 2020

Depuis quelques mois, l’heure est à la renégociation de la première génération d’accords de télétravail post-confinement. Plus de quatre ans après le début de la pandémie de Covid-19, les entreprises reviennent-elles sur le nombre de jours accordés ? mind RH a compilé et analysé 225 accords des plus grandes entreprises françaises conclus entre 2020 et 2023. Notre étude confirme la moyenne de deux jours de télétravail maximum accordés par semaine mais note des différences significatives entre secteurs.

Par Sara Chaouki et Antoine Piel avec Aymeric Marolleau. Publié le 06 juin 2024 à 16h07 - Mis à jour le 17 juillet 2024 à 11h55

En 2023, la plupart des grands groupes mondiaux américains, notamment dans la Tech, ont brutalement annoncé un “retour au bureau” de leurs salariés. Ces revirements de Google, Disney, Meta, Apple, Amazon, Starbucks ou encore Lyft ont signé la fin de la période post-pandémie pendant laquelle les salariés ont bénéficié d’une grande flexibilité, en réponse notamment à la “Grande démission” constatée à partir de 2021,…

Besoin d’informations complémentaires ?

Contactez

le service d’études à la demande de mind

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

À lire

Comment mind RH a utilisé l’IA générative pour mesurer les progrès du télétravail dans les accords d’entreprise